Une famille bloquée en Liban

Home Infos Réfugiés Une famille bloquée en Liban

Une famille bloquée en Liban

A l’Attention de Monsieur le Ministre des Affaires Étrangères, Monsieur le Secrétaire d’Etat

A l’attention de Monsieur l’Ambassadeur,  Monsieur le Consul Général, Beyrouth, Liban.

 

ILS NE PEUVENT PAS RESTER AU LIBAN ET NE PEUVENT PAS RENTRER CHEZ EUX !

Les évènements : Mohamad Barghouth, son épouse Abir Ghannam et leurs enfants ont été contraints de quitter leur maison de Homs, en Syrie, lorsque la ville et leur maison familiale ont été détruites par les bombardements du gouvernement en 2013. Depuis lors, Mohamad, Abir, et leurs cinq enfants âgés de cinq à quinze ans, vivent au Liban en tant que réfugiés. Cette famille est en grande précarité, nous avons d’ores et déjà évité une catastrophe en prenant en charge l’opération chirurgicale d’urgence de Yumma, sept ans, qui risquait une cécité définitive. De plus leur situation est devenue extrêmement préoccupante.

Dernièrement 2500 syriens ont été renvoyés de force en Syrie et le gouvernement libanais fait pression sur la famille pour qu’elle retourne chez elle. Or, il serait parfaitement illusoire de penser qu’elle puisse être la bienvenue auprès du gouvernement. Les membres de la famille Barghouth ont en effet soutenu les milices anti-gouvernementales, et le frère d’Abir, Hassan Ghannam a obtenu le statut de réfugié en France car son nom de famille étant « Ghannam » il serait en danger en Syrie. En France, leur sœur Ramzia attend d’être convoquée par la CNDA pour être reconnue réfugiée.  En effet un cousin colonel a déserté et a été assassiné par le régime syrien. Leur retour en Syrie ne pourrait aujourd’hui se faire qu’au péril de leur vie.

La situation actuelle en Syrie : Le 11 septembre 2019, l’ONU informe que « …dans les zones contrôlées par les forces gouvernementales, des civils, y compris des « retournés », sont victimes ces derniers mois d’arrestations et de détention arbitraires. […] les schémas d’arrestations et de disparitions réapparaissent. Des centaines de familles ont été informées cette année avec peu d’explications que les parents disparus ne sont plus en vie », ont conclu les enquêteurs de l’ONU.» https://news.un.org/fr/story/2019/09/1051352

Le statut légal de la famille : La famille Barghouth a tenté de bénéficier du « couloir humanitaire » afin d’obtenir un visa pour la France par le biais de la « Fédération Protestante ». La famille avait eu plusieurs RDV avec la Fédération, RDV au consulat, prise d’empreinte et édiction de la quittance pour le visa. Après des mois d’attente et beaucoup d’espoir pour enfin pouvoir rejoindre leur famille, le visa leur a été refusé sans explication. Nous demandons au Consul Général de France à Beyrouth de reconsidérer la demande de cette famille afin de leur permettre de s’intégrer à la société française.

Ils sont attendus en France : Leur famille est prête à les recevoir.

Nos associations s’engagent à faire appel aux compétences et aux ressources de tous nos membres pour aider cette famille autant que faire se peut. Nous bénéficions d’une grande expérience de collaboration avec les familles de réfugiés et avons vocation à les aider.

Il s’agit d’une famille que nous pouvons réellement aider. Nous vous prions de leur accorder des visas pour entrer en France afin qu’ils puissent être reconnus réfugiés au même titre que les autres membres de leur famille.

ATD Quart Monde (A tous la dignité) ; STOP racisme Pézenas; ABCR (Association Bittéroise Contre le Racisme) Collectif Migrant-e-s Bienvenue 34 ; Secours Catholique Pézenas ; LSR (Languedoc Solidarité Réfugiés; Cimade Béziers ; ACREF ( accueil réfugiés Hauts cantons)  ;  AMIC (  Accueil Migrants en Clermontais )


Comments (1)

  • Grunenwald Alain

    aidez les au nom de l’humanité

    Nov 10, 2019

Add comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.