Le plaisir de laver des sacs de couchage

Home Infos Uncategorized Le plaisir de laver des sacs de couchage

Le plaisir de laver des sacs de couchage

LessiveVous aimez les histoires qui finissent bien ? Faire la lessive rend les gens heureux, vous demandez-vous ? Eh bien oui. À Paris la semaine dernière, des bénévoles ont nettoyé avec le plus grand plaisir des couvertures et des sacs de couchage. Voici pourquoi :

Depuis près d’un mois, plus de 400 réfugiés en provenance de tous les pays du monde campaient sous le Pont du Métro Stalingrad, au Nord de Paris, situé juste entre deux artères très passantes. Ils survivaient dans les conditions les plus difficiles, avec parmi eux des femmes enceintes et de nombreux enfants.

Danica Jurisic (http://www.exilesparis.org) et son réseau de bénévoles infatigables, ont travaillé sans relâche pour porter assistance à ces réfugiés désespérés en leur apportant de la nourriture, des médicaments, des vêtements et des couvertures. S’occuper de tant de gens à la fois avec autant de difficultés demande énormément de ressources. L’un de nos membres de LSR a rencontré Danica. D’autres suivent de près son travail. Nous avons décidé d’envoyer des produits de première nécessité afin d’aider ces bénévoles à aider les réfugiés en détresse qui vivaient sous ce pont.

Un jour de la semaine dernière, les autorités ont fait évacuer la plupart d’entre eux et les ont emmenés dans des endroits plus sûrs et plus décents, au grand soulagement des bénévoles.

Et donc que s’est-il passé après cette évacuation ? Une grande lessive !

Couvertures

Un groupe de volontaires a récupéré les sacs de couchage et les couvertures abandonnés sur place par les réfugiés avant que les équipes de nettoyage ne les fassent disparaître.

Grande lessive

Ils ont ensuite passé de nombreuses heures dans un Lavomatic et les ont lavés et séchés afin qu’ils soient réutilisables. On ne peut qu’approuver une telle initiative.

Paris lessive

Nous avons donc été trop heureux, au LSR, de pouvoir aider à faire la lessive !

Note : Les réfugiés vivant sous le Pont de Stalingrad n’ont pas tous été évacués, et il est probable que d’autres arrivants les y rejoignent, mais pour le moment, Danica et son équipe peuvent un peu respirer.

 


Add comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.